Elton John & Ray Cooper à Grenoble par Madyson & Mike :

Concernant l'avant-concert, j'avais eu connaissance des dates et lieux, mais ne sachant pas si je pourrais m'y rendre, ce n'est que quelques jours avant que je me suis décidée. J'en ai fait part à mon compagnon Mike, et il s'est vite laissé convaincre. Il n'avait jusque là assisté qu'à un concert d'Elton, et encore, c'était le Red Piano retransmis en direct au cinéma.

On savait qu'en plus on allait revoir Lolo, Brigitte et Christophe, donc du bonheur en perspective ! Heureusement, il restait des places sur le site de la Fnac, on a opté pour un emplacement en gradin, face à Elton. Ces places ne devaient plus être en promo, car la date limite était dépassée, mais nous en avons bénéficié quand même.

 
Je ne voulais pas voir la set-list, car je la pensais "classique", alors je voulais me réserver quelques surprises. Mais quand Brigitte et Christophe m'ont dit qu'elle contenait des raretés, j'ai préféré la consulter pour être "prête" et ne pas rater une seconde. Quelle joie de découvrir ces perles ! Inespéré !
J'ai vraiment eu la sensation que j'allais vivre un concert très spécial, cette fois-ci....

Le jour "J", nous avons donc rejoint nos places tranquillement, places numérotées oblige. On était bien placé, un peu loin, mais c'était correct. En plus, les deux grands écrans nous permettaient de voir les détails, le son était très bon de là où nous étions.
En première partie, j'ai apprécié particulièrement "The emperor's new clothes", avec ses paroles à chanter avec un rythme soutenu,  "The greatest discovery" qui m'émeut toujours beaucoup, - la mélodie au piano étant si belle ! Je pense que je ne pourrais jamais m'en lasser...- et "Original sin".
Etonnée d'entendre "Nikita" qui n'était pas prévue, mais j'ai apprécié, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas écoutée.
Mike, en non habitué des concerts d'Elton, a adoré "Rocket man", avec ses impros et ses jeux de lumières.
Assez sombre, nostalgique, émouvante, cette première partie....

"Funeral for a friend", je l'aime beaucoup avec le groupe, mais la présence de Ray Cooper a permis de lui donner le relief attendu.
"Tonight" me fait toujours fondre... La descente avec l'accompagnement de Ray, c'était divin...
Ray s'est déchainé sur "Better of dead" ! Quelle énergie ! Il a une présence extraordinaire, il est très théâtral ! Un spectacle à lui tout seul ! Je sentais vibrer Mike à mes côtés ... Il a adoré "Come down in time". La fin l'a étonné, cela ne ressemble pas à une fin.
Très belle intro sur "Levon".
Grand moment avec "Indian sunset". Intro a cappella, impeccable, sa voix était très chaude et puissante. Très belle chanson avec ses changements de rythmes, et très bien accompagnée par Ray.
"Daniel", j'en ai assez, je n'apprécie plus du tout !
"Sorry seems to me", c'est Mike qui l'a beaucoup aimée, il la connait bien et était ravi de l'entendre en live.
Sur "Honky cat", Ray s'est beaucoup amusé, tout comme nous ! Il aurait même pu en faire plus !!
"Crazy water", une des perles de la soirée !

Voilà, comme d'habitude, c'est passé trop vite, mais je crois que les concerts me paraitront toujours trop courts, quelle que soit leur durée !
Elton était en forme, il faut tenir près de trois heures de spectacle ! Bravo aussi à Ray Cooper, car, malgré son âge et sa maladie, il a assuré ! Quel punch !
Merci à Elton de nous avoir enfin donné un spectacle différent, moins commercial, plus original, plus risqué pour lui certainement.
Je laisse à présent Mike vous dire quelques mots....

Eh oui , j'ai vécu mon premier concert d'Elton John, entouré d'un quatuor de fans "à tiques" ; je soupçonnais la passion à travers ce que ressent Madyson mais je ne pensais pas à quel point en réunissant quatre personnes "Eltoniennes", on peut avoir une telle ferveur et harmonie concernant sa star. Cela peut surprendre vu de l'extérieur, ils ont un code spécial entre eux, mais surtout beaucoup de bons souvenirs, souvent en commun, à se remémorer. Ils se racontent des anecdoctes sur lui, sur ses habitudes, ses secrets, sur sa présence dans sa résidence niçoise (n'est ce pas Brigitte et Lolo..), sur ses musiciens, sur son entourage, ses différentes versions de concert ... : c'est impressionnant de voir toutes ces connaissances et passion communes !

Le jeu de la connaissance de la set-list (pour celui qui ne voulait pas la connaître) a vraiment été comique tout au long de l'attente du moment tant désiré ! L'émotion pendant cette attente est palpable au fur et à mesure que l'heure fatidique approche, la tension augmente, la préparation physique (avec tee-shirts personnalisés obligatoires même pour le fan débutant !) et psychique s'effectue crescendo, la concentration vers l'objectif (aussi précis que celui photographique de Christophe !) devient intense...

La peur que tout évenement extérieur ou intérieur  (problème d'aéroport pour l'avion d'Elton, fatigue du chanteur, du percussioniste, problème de voix, problème de recherche du lieu de concert...)  puisse empêcher de vivre ce grand moment est vite tournée en dérision.
 
Le calme revient lorsque nous sommes assis dans cette grande salle où il est vrai que l'éclairage sobre sur ce beau piano la rend conviviale.
Ce qui angoisse beaucoup le fan est que le concert passe trop vite et qu'il n'en profite pas assez !
Mais je dois dire ma première impression du concert le confirme ; il dure près de trois heures mais on ne voit pas passer le temps. En effet, j'étais un peu inquiet de savoir qu'Elton était seul la moitié du spectacle mais j'avais tort : il est très présent, impressionant par sa voix et sa virtuosité au piano : je ne le connaissais pas assez pour juger de ces 2 talents immenses. Sa voix me semble assez grave mais très chaude et son habileté à jouer sur ce grand piano, lui qui a des "petits bras" (boutade !) "m'emballe".

Ce qui me surprend le plus chez Lui est sa faculté de passer d'un genre à l'autre d'une chanson à l'autre, même à l'intérieur d'une chanson : de la pop au rock, du rock au jazz, du jazz au classique, du classique à la pop, de la pop à la chansion romantique, etc ...
Je ne connais pas assez son répertoire et surtout les titres pour détailler ce que j'ai préféré mais comme le précise Madyson , le solo piano de Rocket Man m'a donné des frissons (je l'avoue) et j'ai vu Elton d'un autre oeil : beaucoup plus complet qu'il n'y parait à "première vue" sur ces tubes archi-connus. Je suis attentif sur un des titres appréciés par Madyson : Original Sin est une belle balade !

L'apport de Ray ("Maxi" comme le dirait Christophe) Cooper est le plus, la "cerise" sur le piano qui n'est pas rouge ce soir-là .
La sobriété, la mélancolie et le sérieux de la première partie se transforme en fantaisie, gaieté , dialogue entre piano et congas, voix et xylophone, piano et batterie, voix et percussions ... même un son au tambourin semble un geste extra-ordinaire avec cet inconnu facétieux et talentueux !!
Il m'a vraiment emballé, ce percussioniste mystérieux jouant à la fois de tous ces instruments et de sa personne dans un duo magique avec le Maître.
Même les effets visuels ont pris de l'ampleur et de la profondeur lors de cette deuxième partie, avec ces associations magnifiques de couleurs et des différents types de lumières (spots, chenilles, spots dirigés dans la salles, ambiances de night-club ...)

Voilà, j'ai beaucoup apprécié avec enthousiasme ma première participation réelle à un concert d'Elton avec M. Ray et j'en remercie ma plus proche fan de ce quatuor de folie ("Eltonienne") de m'avoir embarqué pour ce voyage des plus agréables et réussis : quel week-end !!