Sir Elton John aux arênes de Nîmes le 13 Juillet 2003 :

* Sir Elton a enflammé les arênes de Nîmes le 13 juillet 2003, en y donnant un concert solo époustouflant, avec des improvisations démentes, nous faisant très vite oublier la longue attente sous un soleil de plomb.

Dans un cadre aussi magnifique que celui ci, dont il a d'ailleurs rappelé la magie, notre Rocket man a  électrisé une fois de plus le public, en nous gratifiant de magnifiques intros comme celle sur I'm still standing qui fut intense. Côté nouveauté dans la set list nous eûmes droit à Moon River, chanson écrite par Henri Mancini pour le film 'Breakfast with Tiffany', superbement interprètée d'ailleurs. D'autre part les formidables intros et impros m'ont vraiment épaté et transcendé mais bonjour la chaleur ambiante !! ; Carla-Etude / Tonight fut un moment magique, se mariant à merveille avec ce lieu somptueux. Moment de folie également avec Take me to the pilot, morceau qui débuta avec quelques notes de la Marseillaise, qui saluait comme il se doit le feu d'artifice qui se déroulait derrière les arênes et qui se termina par quelques notes de Song for guy... tout simplement majestueux.

Bennie and the jets pris le relai, et Crocodile rock finit de transcender le public qui était conquis, avec Elton s'amusant beaucoup des crocodiles en marionnettes que les fans espagnols agitaient en coeur... Excellent.

On sentait qu'Elton prenait beaucoup de plaisir dans ce lieu sensationnel et il a pris pas mal de temps à signer les T-shirts et autres programmes qui lui tombaient sous la main, allant même jusqu'à dédicacer et lancer quelques albums dans la foule...

Circle of life clotura son tour de chant et c'est avec regret que nous avons dû quitter ce lieu charmant, non sans avoir été presque poussés par les gars de la sécurité, visiblement très pressés et nous laissant tout juste le temps de reprendre nos esprits ; SHOW MUST GO ON !

La Set List : 1. your song / 2. Border song / 3. The one / 4. Someone saved my life tonight / 5. Ballad of the boy in red shoes / 6. Daniel / 7. Mona Lisas and Mad Hatters / 8. Honky cat / 9. Rocket man / 10. I'm still standing / 11. Ticking / 12. Tiny dancer / 13. I want love / 14. Sacrifice / 15. Philadelphia freedom / 16. Candle in the wind / 17. Moon river / 18. Sorry seems to be the hardest word / 19. I guess that's why they call it the blues / 20. This train don't stop there anymore / 21. Carla / Etude / 22. Tonight / 23. La Marseillaise - Take me to the pilot - Song for guy / 24. Bennie and the jets / 25. Crocodile rock / 26. Don't let the sun go down on me / 27. Circle of life

    

Leur avis :

Yohan :

Alors, le concert de Nîmes restera longtemps dans ma mémoire car il est pour le moment le concert le plus vivant que j'ai eu l'occasion de voir en solo ! Certains chippoteront avec celui de Bergerac d'il y a deux ans, pour ceux qui y étaient (les chanceux)... mais moi il est dans mon TOP 3 sur les 8 concerts que j'ai vu depuis juillet 1998 !

Qu'est ce qui fait que ce concert est magique ?  Et bien, tout d'abord, le contexte, ou plutôt le lieu ! En effet, un concert dans des arênes ce n'est pas banal ! Loin de là ! Parce que dans des arênes, la "profondeur de la salle" n'est pas énorme, les gradins s'élèvent sur 4 étages... donc cela fait une ambiance "rapprochée" si je puis dire ! Ainsi, contrairement aux concerts précédents, le public des gradins a joué le jeu comme la fosse pour le plus grand plaisir d'Elton, et je l'avoue celui du fan que je suis !

Ainsi, dès les musiques qui "bougent" et plus précisement Honky Cat, Elton a mis le feu ! Ensuite un somptueux solo sur I'm still standing, il n'en n'a pas fallu plus pour que le public soit conquis jusqu'à la fin, et quelle dernière demie heure avec un Take me to the pilot qui n'en finissait pas d'étonner, un Bennie and the Jets bien rodé avec le final en trois parties toujours plus rapides :-) et le Crocodile Rock qui a littéralement fait sauter la barrière entre les fans de la fosse, et le public "normal" des gradins ! Que dire de plus, à part qu'Elton était au top de sa forme ! Qu'il s'en est donné à coeur joie sur les solos piano, qu'il a signé des autographes, qu'il était heureux d'être là, et le public, malheureux qu'il parte aussi vite, car les 2h40, personne ne les a vu passer !

En conclusion, un concert où les mélodies d'Elton et les paroles de Bernie ont trouvé un choeur dans ce public. Une communion, où Elton s'est même pris à jouer la marseillaise presqu'au même moment que le feu d'artifice du 13 juillet, que l'on entendait au loin !.

Joël Fourty :    Elton fortissimo.

Le public l'a fêté hier dans les arênes : il l'aime et était près à participer (ce qui n'arrive pas toujours!!). Concert très dense: pas de pause pour permettre au public de souffler, c'est de l'abattage: il assène chanson sur chanson. La première impression est que c'est très, trop fourni: les solos, le jeu. Fortissimo: pas de nuance, pas de modulation. Mon ami qui ne l'avait pas vu depuis un moment a trouvé que souvent ça relevait plus du gueulement que du chant. On le sent forcer sa voix bien moins souple que d'antan.
Cependant il s'investit ferme et réussit à glisser pour une oreille familière quelques surprises: la perle était Ticking selon moi. Magnifiquement rendue, sans nappe de synthés trop envahissante comme souvent ailleurs. Puis les versions un peu nouvelles de I'm still standing, l'intro de Take me to the Pilot façon Marseillaise. Humour anglais! Bref il s'est donné, j'étais content de le voir jouer à 2 pas de chez moi. Il est très pro, on le sait déjà..
Le journal local Midi Libre a  titré ce matin: Cette clarté qui nuit au roi Elton (c'est du Racine?) regrettant qu'une large partie du concert se soit déroulée très tôt en plein jour "ne permettant pas aux arènes de livrer tous leurs secrets" Oui...
Je trouve plutôt scandaleux d'avoir réservé tant de places dans les meilleurs gradins aux tarifs les plus chers (80 euros) et de reléguer le public tout-venant à 60 euros dans les hauteurs des arènes. J'ai vu le glissement au fil des années : en 92 et 95 on pouvait s'asseoir juste au dessus de la piste. Des prix si élevés découragent un simple spectateur qui serait curieux de l'entendre et prêt à l'apprécier. Le concert d' Elton était 2 fois plus cher que tous les autres.
Malgré cela, bonne cuvée en conclusion
.

Eduardo :

Pour ma part j'ai passé un concert tout simplement fabuleux, les superlatifs me manquent pour exprimer la joie que j'ai eu de me retrouver dans ces arênes de Nîmes. Je ne sais pas si c'est l'effet du public qui a fait cela, ou alors s'il était en forme. En tout cas c'est des échos que l'on entend  de sa tournée en général. Il fait plaisir à voir, j'en suis heureux. Pour ma part j'ai préfèré cette performance à celle du nikaïa en 2001. pour comparer ce qui est comparable. Puis j'ai été très heureux de me retrouver autour de fans qui sont capables comme moi de rire, rien qu'en observant Elton jouant du piano. Un rire qui exprime la stupéfaction!!! Puis la joie. Vraiment un très beau public. Peut être parce que la mailing list était quasiment au complet?

Guy :

Le concert d'Elton à Nîmes était le premier auquel j'assistais depuis très longtemps et le tout premier en solo. J'étais habitué aux intros plutôt grandiloquentes style Funeral for a friend et ça m'a fait tout drôle d'entendre Your song que j'avais plutôt l'habitude d'entendre en fin de concert ou en rappel. Personnellement, dans les concerts d'Elton, 2 choses m'intéressent : les chansons qu'on n'a pas trop l'habitude d'entendre (ici, ticking qui est, je le redis , une de mes préférées depuis toujours) et les solos improvisés qui sont toujours plus ou moins placés sur trois titres depuis 20 ans ( mais je ne m'en lasse jamais): Rocket man, Take me to the pilot et Bennie and the jets. Ce soir- là, Elton était encore meilleur pianiste que tout ce que j'avais entendu jusqu'ici. La claque!!!
Je trouve qu'il ne fait pas beaucoup d'effort, cependant pour varier sa set list, non seulement au cours d'une saison, mais aussi d'une saison à l'autre. les chansons que je n'ai plus envie d'entendre en concert (même si je les aime toujours pour ce qu'elles sont) : Philadelphia freedom, Tiny dancer, The one, Daniel, qui sont sur tous les pirates et qui s'appauvrissent à force . I'm still standing m'a surpris. J'ai adoré ce tempo plus lent qui rend la mélodie plus confidentielle. Sur le moment je me suis dit : rhaa, encore I'm still standing !! eh ben non, très vite j'étais ravi de l'entendre sous cette nouvelle mouture. Elton lui-même m'a ravi. J'en suis encore à me demander pourquoi j'aime autant cet homme... dès que je le vois apparaître un frisson de magie m'envahit. Mais j'ai remarqué que bon nombre de ses fans sont attirés par son coté romantique. Moi c'est surtout son énergie qui me fascine et ses chansons rock sont mes favorites. PAIN, sur M.I.E, STINCKER, BOOGIE PILGRIM, c'est tout ça que j'aime chez lui et peut être que ça manquait un peu ce soir-là. AMITIÉS ; GUY