"You can make history (young again)"

 I can feel the time closing in
I can feel the years crawling through my skin
And if I doubt myself I can count on the rain
To cover the tears of this aging game

But I can count on you to play your part
I don't miss a beat of your animal heart
And when you push from behind I know I can
Cover a mountain with the palm of my hand

And oh babe, you can make history young again
You could rewrite, you could decide
The things that should or shouldn't have been
You could look at me in the scheme of things
Oh babe, you could make history young again

I can watch the weeks sweeping by
I can recollect the hearts hanging out to dry
When the world shuts down I can touch my fears
I can hear lost youth ringing in my ears

But I lost nothing when I gained you
You just blew me away with yesterdays news
When you run your fingers down my spine
It's like throwing a switch on the hands of time

Ancient minds, ancient lives
Got a way of coming around
If I knew then what I know now
I'd make it back to you somehow

 ___________________________________________________________________________________________________

Tu peux faire l'histoire ( jeune à nouveau )

 

Je peux sentir le temps enfermant

Je peux sentir les années nageant à travers ma peau

Et si je doute de moi je peux compter sur la pluie

Pour couvrir les larmes de ce vieux jeu

 

Mais je peux compter sur toi pour jouer ta partie

Je ne rate pas une défaite de ton coeur animal

Et quand tu pousses par derrière je sais que je peux

Couvrir une montagne avec la paume de ma main

 

Et oh bébé,tu peux refaire l'histoire

Tu pourrais réécrire,tu pourrais décider

Les choses qui seraient ou n'auraient pas été

Tu pourrais me regarder dans le shéma des choses

Oh bébé,tu pourrais refaire l'histoire

 

Je peux regarder les semaines s'envoler

Je peux me souvenir des coeurs suspendus pour sécher

Quand le monde ferme je peux toucher mes peurs

Je peux entendre la jeunesse perdue sonnant dans mes oreilles

 

Mais je ne perdais rien quand je gagnais contre toi

Tu me soufflais ( m'envoyais ) plus loin avec les nouvelles d'hier

Quand tu écrases tes doigts sur ma colonne vertébrale

C'est comme lancer une décharge dans les mains du temps

 

Anciennes pensées, anciennes vies

 Avaient un chemin pour venir autour

Si j'avais su alors ce que je sais maintenant

Je te l'aurais rendu d'une manière ou d'une autre